Attention aux cosmétiques !

Sait-on réellement de quoi sont composés les cosmétiques que l’on utilise quotidiennement ? Il faudrait passer une journée dans le rayon du supermarché, une loupe et en compagnie de google pour espérer y arriver, et encore. On va essayer d’y voir un peu plus clair….

 

cosmétiques

 

 

Première chose à savoir : le but d’une marque est de séduire le consommateur pour qu’il achète son produit. N’oubliez jamais cela. La santé du consommateur, la marque s’en fiche royalement, seul lui importe les euros qui tombent dans son compte en banque.

Méfiez-vous des stratégies marketing bien souvent trompeuse : les flacons de couleur verte, agrémenté de photos d’une grappe de raisin, d’un tranche de citron et d’une feuille d’arbre : tout pour faire implicitement penser au client que le cosmétique est sain et écologique…

Il faut faire notre choix en fonction de la liste des ingrédients, et de leurs effets sur notre corps et sur l’environnement. Il est donc indispensable de repérer les substances toxiques.

namaste sonia beauté

Le paraben (un conservateur perturbant les hormones, pouvant causer des cancers) a dernièrement fait l’objet d’un scandale médiatique en raison de sa nocivité pour la santé humaine. Les consommateurs étant maintenant plus méfiants vis-à-vis de cet ingrédient, de nombreuses marques espèrent rassurer le client par la mention « sans paraben ». Or l’absence de paraben ne signifie absolument pas qu’aucune autre substance reconnue comme toxique n’est présente non plus dans le produit ! Le paraben est d’ailleurs souvent remplacé par d’autres conservateurs… également dangereux pour l’homme ! Quand je vous dis qu’il faut se méfier !

Et les produits que l’on trouve en pharmacie ? Vade retro satanas, souvent ils sont pires ! Oui oui !!

namaste sonia beauté

Mais alors, quoi faire ?

No panic, il existe des solutions.

  • La première consiste à privilégier les produits bio. L’appellation bio et la certification la plus exigeante qui existe. Elle  garantit que le produit est une formule avec 95% au moins d’ingrédients naturels dont 10% minimum d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Autre certification à laquelle vous pouvez apporter votre confiance, les écolabel.

ecolabels

namaste sonia beauté

 

  • Autre solution : apprendre à lire les étiquettes. Bon, je le conçois, c’est pas drôle. Les noms des ingrédients nous donnent mal à la tête rien qu’en essayant de lire la première syllabe…

Mais l’avantage, c’est qu’une fois que vous avez passé votre journée au rayon cosmétique du supermarché, à être prise pour une folle, à éplucher les étiquettes, le repérage est fait, et vous savez quel produit utiliser et quel produit à fuir comme la peste. Lorsque l’on a identifié les produits sains et naturels, on y reste fidèle. Il faut savoir que même dans les produits bio on trouve quelquefois des substances pas très catholiques…

Il existe des appli qui vous aident à déchiffrer les étiquettes. J’utilise YUKA, il suffit de flasher le code barre et vous avez le classement du produit : vert (tout va bien), orange (méfiance), rouge (mauvais) (je vous reparle de ces applis dans un prochain article).

En général, plus la liste des ingrédients est longue, plus on a de chance d’y trouver des substances néfastes. Il faut simplifier au maximum !

namaste sonia beauté

Fuyez les cosmétiques comprenant les ingrédients suivants :

  • les matières plastique : PEG, PPG,

  • les huiles minérales : paraffinum liquidum, mineral oil, petrolatum, cera microcristallina,

  • les silicones : les noms se terminant en -one ou -ane, tels que dimethicone

  • les agents moussants de synthèse : sodium laureth sulfate, …

  • les additifs toxiques : les noms contenant methyl, paraben, ethyl, propyl, benzo, butyl,

  • les parfums artificiels : parfum ou fragrance (sauf s’il s’agit d’huiles essentielles)

  • les alcools : alcool cétylique, alcool stéarique, -alcohol,

  • les noms contenant des chiffres et/ou des acronymes : EDTA, BHT, BHA, quaternium-15,

CosmetiquesComparatif

namaste sonia beauté

  • Troisième solution : faire ses cosméto soi-même. Rassurez-vous, ce n’est pas si compliqué que cela. Il suffit de connaître les bases, d’avoir de bonnes recettes, après tout, ce n’est rien que de la cuisine.

 

Et côté prix, les cosméto bio sont souvent moins chers que leurs confrères conventionnels. Et la fabrication maison défie toute concurrence, vous ne trouverez pas moins cher.

namaste sonia beauté

Quant à l’impact environnemental de tous ces produits, il fait froid dans le dos.

  • A la fabrication :

Émission de CO2, pollution des sols ou des nappes phréatiques…
Même si ce n’est pas la plus polluante, la fabrication industrielle de produits cosmétiques a des répercussions sur l’environnement.

Par exemple, de nombreux ingrédients entrant dans la composition des cosmétiques sont issus de la pétrochimie, notamment les huiles minérales.
L’extraction, le transport et le raffinage du pétrole présentent un bilan écologique désastreux.

  • A l’utilisation :

Il s’agit surtout de tous les produits que nous rinçons : dentifrice, gel douche, shampoings, après-shampoings, gommage… ils comportent de nombreuses particules qui se retrouvent ensuite dans les eaux usées. Beaucoup de ces composants sont non biodégradables, ou d’autres sont des polluants aquatiques.

  • Pollution des sols :

Les silicones par exemple mettent 400 à 500 ans pour se dégrader ! Quant aux plastiques des emballages, inutile d’en parler.

  • Pollution de l’eau et du milieu aquatique :

Il faut absolument éviter les produits cosmétiques dangereux pour les espèces vivant en milieu aquatique. Il s’agit notamment de produits formulés avec :

    • des composés éthoxylés :

      Cette famille de composés chimiques de synthèse se retrouvent dans de nombreux cosmétiques.
      Ils sont extrêmement polluants à produire et contaminent l’environnement, par la présence de nombreuses impuretés toxiques (oxyde d’éthylène, 1,4-dioxane, composés aromatiques polycycliques, métaux lourds…).
      Ces produits sont mis sur la sellette à cause de la rapidité de leur diffusion dans l’environnement. Ils présentent, en particulier, une toxicité aiguë pour les milieux aquatiques.

    • des produits solaires contenant des filtres UV chimiques :

      Certains filtres, comme l’oxybenzone, sont utilisés dans les crèmes solaires et dégradent durablement la qualité de l’environnement.

    • des produits contenants des billes de plastique :

      Certains cosmétiques contiennent des polymères sous forme de microbilles de plastique. C’est notamment le cas de gommages qui sont ensuite rincés et les microbilles de polyéthylène se retrouvent collectées avec les eaux usées.

      Malheureusement, la taille de ces microbilles est si infime qu’elles ne sont pas retenues par les stations d’épuration. Elles se retrouvent ainsi déversées dans les rivières, mers et océans, où elles seront ingérées par la faune marine au détriment de leur santé.

impact environnemental

 

On se retrouve bientôt pour des petites recettes cosméto sympa et simples ? Pour changer notre mode de vie ? Et arrêter de s’empoisonner par tous les pores ?

 

 

 

 

 

3 commentaires

  1. […] Minimisez les produits dont vous avez besoin ! Cela ne pourra faire que du bien à votre portefeuille ! Ensuite optez pour des produits sans emballage, comme les savons et les shampoings en pain ou les liquides en vrac. Regardez également la composition de ces produits, car on retrouve les toxiques aussi dans les ingrédients ! Vous pouvez aussi faire vos propres cosmétiques et détergents (j’avais rédigé un article là-dessus que vous pouvez lire en cliquant ici). […]

    J'aime

Répondre à Le plastique, c’est pas si fantastique ! | Namaste Sonia Beauté Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s